Qu’est-ce qu’un perturbateur endocrinien?
 
Ce sont des substances capables d’interférer avec le fonctionnement du système hormonal et de le modifier.
-elles se fixent sur les récepteurs des hormones naturelles
-elles gênent et bloquent le mécanisme de production ou de régulation des hormones.
Cela modifie les concentrations d’hormones présentes dans l’organisme et interfère avec l’action naturelle de l’hormone (expl : les « agents ignifuges bromés » qui perturbent le fonctionnement des hormones thyroïdiennes).
Ils sont aussi pour certains, potentiellement cancérigènes.
 
Les perturbateurs endocriniens peuvent produire des effets indésirables même à des niveaux d’exposition très faibles, non pris en compte par la réglementation actuelle.
 
On en trouve dans les contenants alimentaires, les pesticides, dans beaucoup de cosmétiques, etc. Pour beaucoup des chercheurs travaillant sur le sujet, ces substances contribuent à l’augmentation de problèmes de fertilité, de cancers hormono-dépendants (sein, prostate, etc.), de troubles du développement ou du métabolisme
Elles pénètrent dans notre métabolisme via les voies digestives, le système respiratoire ou par les voies cutanée.
Ces substances présentent un risque majeur pour la santé de l’homme et les générations futures, tout comme tout ce que nous utilisons/mangeons/respirons de nos jours et qui déclenchent de nombreuses maladies auto-immunes et des maladies chroniques.
Bizarrement ces composants dans les cosmétiques sont également présents dans certains plastiques. Génial non ?
 
Pour le moment c’est un sujet en plein débat, mais on sent qu’on va reproduire le schéma classique des produits néfastes pour la santé:
On nous dit que pour le moment ce n’est pas très grave car on n’en reçoit que de faible doses.
Sauf que les lobbies empêchent déjà les rapports scientifiques de progresser.
Depuis 2009 la Commission Européenne se pose la question d’une réglementation sanitaire de ces perturbateurs.
Aucune décision n’a encore été prise suite aux pressions américaines.
 
Ça ressemble énormément au débat sur les particules plastiques, à celui sur les OGM et les pesticides, celui sur les parabens, enfin en gros c’est déjà mauvais signe. Tout le monde va savoir que c’est dangereux, mais il sera toujours normal d’en utiliser, à cause de ces chers lobbys et de cette bonne vieille stupidité humaine.
 
Pour plus d’infos affligeantes, vous pouvez aller lire le rapport d’information de la Commission Européenne ici.
 
Bien sûr on ne pourra jamais complètement éviter d’être en contact avec ces substances, le but est donc :
-de réduire au maximum l’achat de produits cosmétiques qui en contiennent,
-de ne plus faire chauffer sa nourriture au micro-onde si elle est dans un contenant plastique,
-de ne plus utiliser de papier toilette de couleur ou qui sent bon (vous pensez vraiment que c’est normal de se coller des colorants et du parfum à cet endroit là? non je pense pas),
-de ne plus utiliser des produits type bains de bouche (non le vert fluo et le bleu fluo ne sont pas des couleurs naturelles)
-etc etc…
Il faut juste réfléchir un peu.
 
Voilà la liste des composants à éviter dans vos cosmétiques et leur nom sur l’étiquette :
SILICONES (Cyclopentasiloxane/ Diméthicone / tous les composant finissant par cone ou dérivés de Siloxane) dans les shampoings, les crèmes, les colorants et dans à peu près tout les produits en fait
PARABENS (Butyl Paraben/ Ethyl Paraben/ Methyl Paraben etc)
(les parabens sont parfois remplacés par le Methylisothiazolinone dont il faut se méfier aussi)
PHENOXYETHANOL (même nom sur l’étiquette) dans les produits pour bébés type lingettes
TRICLOSAN (même nom sur l’étiquette) dentifrices et fonds de teint
BHA (Butylated Hydroxyanisole/ BHA) dans le maquillage
ALKYLPHENOLS (Nonylphenol ou nom dérivé de Nonoxynol) dans les nettoyants, mousses à raser, produits coiffants
PHTALATES (Diethyl Phtalate) les industriels ne sont pas obligés de les signaler. Ils peuvent être remplacés par Fragrance/Parfum si c’est un parfum synthétique
DERIVES DE LA PETROCHIMIE (finissant par anol comme isopropanol, méthanol, butanol, éthanol, et paraffinum liquidum, petrolatum, mineral oil )
SODIUM LAURETH SULFATE (même nom sur l’étiquette) utilisé comme agent pour faire mousser les shampoings, gels douches, nettoyants visages etc
RESORCINOL (Benzenediol/ Resorcin/ Dihydroxybenzene/ M-Hydroquinone/ M-Phenylenediol/ Hydroxyphenol) colorations capillaires
LILIAL (Butylphenyl Methylpropional) Utilisé comme Fragrance/Parfum
FILTRES CHIMIQUES A UV (Benzophenone/ Oxybenzone/ Ethylhexyl Methoxycinnamate/ Methylbenzylidene Camphor) produits solaires, shampoings, vernis à ongles, crèmes avec SPF
 
Dans les vernis on évite absolument les « Big 3 »: DBP (dibutylphtalate), TOLUENE et FORMALDEHYDE
 
Et aussi comment détecter le Bisphémol A ici

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *